London

118 Commercial Street, Studio 202, London, E1 6NF

londonrecordings.co.uk

London Records est un label indépendant basé à Londres en Angleterre. Il est né de la division entre les branches anglaise et américaine de Decca Records : le label « London » sortait aux États-Unis les albums de Decca, ne pouvant utiliser ce nom. Le label de Londres était aussi utilisé par British Decca sur le marché britannique pour libérer les labels américains (tels que Imperial Records, Chess Records, Dot Records, Atlantic Records, Specialty Records et Sun Records). Dans les années soixante une grande partie des contrats étaient fait avec Big Top Records, Monument Records, Parrot Records, Philles Records et Hi Records.

Decca fut acheté par PolyGram en 1979. Depuis, London a suivi un cours plus indépendant avec des labels subsidiaires comme Slash Records, Essential Records et FFRR Records.

En 1998, Universal Music group rachète PolyGram, même si à cette époque le label chapeauté par Roger Ames a 1 statut semi-indépendant au sein d’Universal. Quand Ames part pour Warner Music group, il emmène le label avec lui et c’est à cette époque que Warner acquiert la propriété du nom London, auprès de Decca. Parmi les artistes majeurs de cette époque London Records 90, figurent New Order, Happy Mondays, Shakespears Sister, …

En Juillet 2017, Because Music annonce l’acquisition de de Warner Music 90, la division de WMG en charge des rééditions des artistes London Records époque PolyGram. Finalisé en Août 2017, le rachat inclut les droits de plus de 50 artistes London (Bananarama et Happy Mondays notamment). Avec une nouvelle équipe en place, London Records opère à nouveau comme 1 label indépendant. Outre « Singles Party (1988-2019) » qui voit la publication de nouveaux titres de Shakespears Sister, le label a récemment réédité des artistes comme Blancmange, Bananarama, Bronski Beat, The Redskins ou encore Goldie